# #

Tout ce qui nous passe par la tête quand on est au parc

12 avril 2019

La virée au parc, c’est THE sortie incontournable quand on est de jeunes parents vivant en ville. C’est l’endroit idéal pour que nos petits koalas puissent évacuer toute leur énergie. Ah ça, pour évacuer, ils évacuent ! Colette a du mal à saisir la notion de « douceur » quand il s’agit de jouer avec ses contemporains.

                                                          

Sortez-moi de là

Faut quand même bien remettre les choses à leur place : le parc c’est l’ennui mortel pour les parents. Pendant que Germain fait du toboggan comme s’il préparait les championnats du monde de glisse, que Colette enchaine les gâteaux de sable et que René les mange, vous, vous ennuyez ferme. Pas moyen de lire un roman ou de compulser les derniers actus sur son smartphone car dès qu’on les quitte des yeux, ils en profitent pour s’éloigner.

Oh non pas elle !

On ne sait pas comment elle fait (a-t-elle mis des caméras discrètes aux entrées du parc ?) mais on a beau ne jamais venir aux mêmes heures au square, il faut toujours qu’elle nous tombe dessus. Qu’est-ce qu’elle nous agace avec ses enfants impeccables (alors que les nôtres ont le menu de la journée sur leur pull) et polis « Bonjour Madame » (René tire la langue pour dire bonjour).  En plus, elle est souvent avec son camarade « papa parfait » aux goûters maison et bio. On n’en peut plus de l’entendre crier « Jeanne-Quitterie, Charles-Jean,  venez ! Je vous ai préparé une compote tomate-fraise du jardin ! »

Pourvu qu’il pleuve des cordes demain

Quand vraiment ces sorties deviennent insupportables, on se prend à rêver de torrent d’eau les jours d’après pour échapper à l’aire de jeux du quartier. Alors qu’on a horreur de la pluie ! Mais on sait aussi pertinemment qu’il faudra bien que nos trois loulous se défoulent alors on sera obligés d’aller… à la piscine.