20 octobre 2016

Comment bien louper sa fête d’Halloween !

Halloween c’est la fête de la peur, de la trouille, des chocottes.  Tremblez petits koalas !

Entre nous, en bons parents taquins, on se régale de les voir frissonner devant les monstrueux déguisements des petits voisins venant sonner à la porte pour recevoir des friandises la nuit tombée. On ricane en leur mettant sous le nez le plat de doigts de sorcière ensanglantés. On pouffe de les entendre hurler « ahhhh des araignées ! ». Et la nuit, ah ça on rigole moins quand il faut se lever plusieurs fois pour calmer leurs cauchemars. Eh ouais, tout se paie.

Mais, il faut bien reconnaître que petits et grands prennent plaisir à frémir et puis s’il y a bien un moment où nous, les parents, nous pouvons autoriser que notre ainé s’amuse à planter un FAUX couteau dans la tête de son petit frère, c’est bien à Halloween !

 

Bref, on mise tout sur la peur. Une fête d’Halloween réussie passe par l’épouvante.

 

Dans l’équipe de Capital Koala, S, dont nous tairons l’identité pour ne pas remuer le couteau en plastique dans la fausse plaie,  avait tout misé sur la trouille qu’elle collerait aux petits copains de ses jumeaux à l’occasion de leur anniversaire.  Nés en octobre, le thème était tout trouvé. D’abord elle a créé des invitations super réalistes à l’aide d’un site de retouche photo qui propose des thèmes comme « démons, zombies, trick or treat … ». Elle y a passé pas mal de temps, y a mis toutes ses tripes (et pas celles en plastique) et au final le résultat était parfaitement horrible. Pas peu fière, elle a demandé à ses petits koalas de distribuer les invitations.

                             

 

Le soir, elle trépignait de connaître les réactions des petits potos et potesses, certaine du succès du carton d’invitation maléfique.

Et enfin, ils sont rentrés de l’école.

La mine défaite.

Tous les deux.

« Bah, vous avez passé une mauvaise journée ?

- Ouais, surtout après avoir distribué les invitations…

- Mais pourquoi ? Ils ont déjà prévu une autre sortie ce jour là ?

- Ah non, pas du tout. Mais t’as réussi ton coup Maman.

- Ouais tu leur as tellement fichu la trouille avec l’invitation que seulement deux veulent venir !

OUPS ! 

Partager via

Voir les autres articles >