16 décembre 2018 |  #noel #repas #enfants #recettes 

Un repas de fête pour les enfants !

Pour la fin d’année, les repas de fête s’enchaînent. Si les adultes, souvent se régalent et en profitent pour se faire plaisir, du côté des enfants ce n’est pas le même enthousiasme. Rares sont les enfants qui se réjouissent de manger des huîtres (on en connait quand même quelques-uns), c’est plus la soupe à la grimace quand les plats leur passent sous le nez.

                 

Des plats de fêtes adaptés aux enfants

Pour faire plaisir à nos petits Koalas pour le repas de noël et celui du nouvel an, ce n’est pas très compliqué : un paquet de chips dans saladier doré, et hop le tour est joué ! Ahahaha, on caricature mais pour certains petits Koalas, un repas de chips et c’est la fête !

Déjà, pour les moins de 12-13 ans, rester à table avec les adultes c’est un peu la punition. Alors on mise tout sur un apéro amélioré ! Des petits feuilletés à la saucisse, des toasts au fromage, du saucisson à picorer, des bâtonnets de carotte, des petits radis, des têtes de chou-fleur à tremper dans une sauce fromage blanc et fines herbes , des mini pizzas, des mini quiches…

Pour les ados, on adapte le menu à leurs goûts qui sont en train de s’affirmer.

Le mieux c’est encore de les mêler aux préparatifs ! Le net foisonne d’idées de recettes sympas à réaliser avec nos petits Koalas.

Il y a le classique sapin feuilleté qu’on peut décliner de l’apéritif au dessert, comme avec cette version à la confiture de framboise proposée par le site momes.net

                                               

C’est également l’occasion pour nos petits de laisser parler leur créativité (et nous d’avoir une paix royale) avec l’élaboration de toasts rigolos pour l’apéro, comme ces toasts sapins de noël toujours chez momes.net

Côté déco (qui se mange !), les sapins de noël en chocolat de chez Papilles et Pupilles, sont un jeu d’enfant à réaliser et vos petits Koalas ne seront pas peu fiers de les faire trôner sur la table de noël.


                                                

Allez, hop, en cuisine, il faut s'entraîner un peu ! 

Partager via

11 décembre 2018 |  #noel #cadeaux #nul 

Le top des pires cadeaux de noël que l’on reçoit quand on est parents

Le sex-toy

Gérard, votre beau-frère a décidément un humour qui lui est propre (et très lourd aussi). Après la box préservatifs de l’année dernière « parce que bon, trois gamins, ça vous suffit hein ? », cette année sous le sapin vous découvrez : un petit lapin et il n’est pas en peluche. Très sympa d’expliquer aux petits Koalas, que non, ce n’est pas un jouet. Merci Gégé.

                                              

Le week-end en amoureux

Au début, vous trouvez ça super que toute la famille se soit cotisée pour vous offrir cette escapade à deux. Une nuit d’hôtel, un bon restaurant, une ville à découvrir, du temps rien que vous deux, vous en avez les larmes aux yeux. Tout comme quand vous voyez arriver la date limite du séjour et que personne n’est jamais dispo pour vous garder vos petits Koalas.

Le livre sur l’éducation positive

Tiens, tiens, tiens… c’est marrant dès la préface, l’auteur parle de l’importance de ne pas crier sur ses enfants et de la nécessité d’imposer des limites pour mettre un cadre à l’enfant avec fermeté mais en douceur. Tiens, oui c’est vraiment marrant parce que Germain a ouvert tous les cadeaux sous le sapin et vous avez hurlé en voyant les paquets de toute la famille complètement éventrés. Un message à faire passer peut-être Belle-Maman ?

Un abonnement à la saison culturelle de votre ville

C’est Renée votre petite sœur, célibataire sans enfant, très au fait des sorties culturelles, des concerts, des expos à voir absolument qui vous tend l’enveloppe avec l’abonnement trois étoiles (celui où tous les spectacles et expos sont compris). Vous la remerciez chaleureusement.  Mais comme ce cadeau vous coûterait bien trop cher en baby-baby-sitting, vous l’offrez à votre tour à Eugène votre beau-frère, lui aussi célibataire sans enfant. Tiens, mais entre Renée et Eugène ça pourrait matcher, non ?

Et vous, c’est quoi le pire cadeau de noël que vous ayez reçu ?

 

Partager via

8 décembre 2018 |  #cocooning #famille #meteo #hiver 

Nos astuces pour une journée cocooning en famille

Quand la météo hivernale s’annonce n’ayons pas peur des mots, pourrie, il vaut mieux rester bien au chaud dans son lit. Ah, mais on me glisse dans l’oreillette que nous avons des petits Koalas à domicile. Qu’il faut les occuper, les nourrir aussi (on croit rêver !).

Pas de panique devant le bulletin météo, suivez nos conseils pour un week-end de flemme en famille (en mode parents indignes) (un peu).

Ne rien faire tous ensemble 

Pour être certains de faire une grasse matinée, la veille au soir, assurez-vous que vos enfants sont tout à fait capables d’allumer seuls la télé (et de choisir le bon programme). Pensez également à laisser des gâteaux, du pain, de l’eau (mais planquez la poudre chocolatée, trop risqué pour le sol)… pour qu’ils déjeunent un peu. Ce serait dommage qu’ils soient sagement devant la télé et que la faim les poussent à vous réveiller…

Une fois que vous êtes levés, proposez-leur de regarder un nouvel épisode, histoire de déjeuner en paix (comme le disait si bien Stéphane).

               

Comme ils sont hyper sages devant la télé, faites-vous couler un bain. Ben, quoi, faut bien se laver ?

Déjà deux heures qu’ils sont devant la télé (comme le temps file vite !), il est temps de passer un peu à l’action. Sortez les décorations  de noël et proposez-leur de déguiser décorer le sapin.

Si votre sapin est déjà en place depuis longtemps, demandez leur un peu d’aide pour préparer le déjeuner : les plus petits choisissent le repas du midi et les plus grands vont le chercher chez le traiteur du coin. Vous habitez en pleine campagne ? Hop ! Pique-nique dans le salon pour tous : chips et sandwiches, c’est la fête !

Oh mais il est déjà 14 h ! Ce ne serait pas l’heure de la sieste ? Allez hop tout le monde au lit ! Oui, vous aussi. Faut bien récupérer de la matinée.

La météo ne s’arrange toujours pas ? C’est le bon moment pour faire une partie de jeu de société en famille. Ahahaha, non, on plaisante, on a dit calme et repos, pas « il a triiiiiiiiiché je l’ai vuuuuu » ou « c’est moi qui joue en premiiiiiiier ».  Laissez-vous tenter par un film ou un dessin familial tous lovés dans le canapé : vous profitez bien des uns des autres.

Bon, on ne va pas vous mentir, à un moment il va falloir virer votre pyjama et sortir. A moins que n’aimiez voir votre salon et même le reste de la maison complètement retournés, les petits Koalas ont besoin de prendre l’air. Et vous aussi d’ailleurs. Hop parapluies, bottes et autres imperméables, on s’équipe et on saute dans les flaques en famille !

Partager via

18 novembre 2018 |  #noel #preparer #buche #cadeaux #enfants #famille #sapindenoel 

Test : êtes-vous prêts pour noël ?

Noël, son sapin, ses guirlandes clignotantes qui ne clignotent plus, ses boules, son sapin (oui, comme vous l’avez installé trop tôt, il faut en acheter un 2e), ses bûches et ses cadeaux … bref, tout ceci c’est dans cinq semaines.

Si, tout ce qui est cité ci-dessus, ne vous évoque rien, vous pouvez aller directement à Pâques sans passer par la galette des rois. Si vous avez une petite idée de ce dont on parle, faites-le test pour connaitre votre degré de noël attitude.


                        

1) Nous sommes donc fin novembre, noël c’est pratiquement demain et :

a) Vous avez acheté l’ensemble des cadeaux ou une grosse partie.
b) Il ne manque que le cadeau pour votre belle-mère, le plus difficile à trouver.
c) Vous commencez à y réfléchir.

2) Pour le repas du réveillon de noël et/ou celui du jour de noël :

a) Vous serez chez vous entourés de toute votre famille, c’est comme ça depuis des années.
b) Vous serez chez vos beaux-parents, c’est comme ça depuis des années.
c) Vous vous déciderez le 23 décembre (soir) avec le reste de votre famille, c’est comme ça depuis des années.

3) Le premier décembre approche, question calendrier de l’Avent :

a) Vous avez, comme chaque année, préparé votre calendrier de l’avent maison. Vous avez hâte de le montrer    aux enfants
b) Vous comptez sur belle-maman pour en offrir un à chacun de ses petits-enfants.
c) Vous attendez le 6 décembre pour que les calendriers soient soldés.

4) Parlons bûche de noël maintenant :

a) Elles sont commandées.
b) Vous espérez que Belle Maman va y aller mollo sur l’épaisseur de la couche de crème au beurre.
c) Vous n’avez pas de cheminée.

5) Les cadeaux, vous les déballez en famille le 24 soir ou le 25 matin ?

a) Le 25 matin, bien sûr !
b) Ça c’est LE sujet qui fâche beau-papa chaque année.
c) Oui, vous allez les achetez.

Vous avez une majorité de a :

Vous êtes fins prêts. On pense même que vous vivez au Pole Nord pour être au plus proche de qui vous savez et que vous vous appelez Noël ou Noëlle. Cette période de l’année est la meilleure pour vous et vous aimeriez qu’elle dure trois mois. Profitez à fond !

Vous avez une majorité de b :

Vous êtes vous déjà interrogés sur votre relation avec votre belle famille ? C’est peut-être le moment de partir en vacances à noël cette année. Mais SANS votre belle-famille, on est presque certains que sinon ce sera le noël de trop.

Vous avez une majorité de c :

On espère sincèrement que vous passerez les fêtes chez votre sœur qui, elle, cumule une majorité de réponses a. Pour les cadeaux, il vous reste Capital Koala !

Partager via

13 novembre 2018 |  #noel #liste #perenoel #parents #souhaits #cadeaux 

Parents : notre lettre au Père noël

Nos petits Koalas sont déjà entrés dans la magie de noël, complètement au taquet sur la liste des jouets et cadeaux mais aussi sur le choix du calendrier de l’avent. Faut dire qu’avec l’organisation que cette fête nous demande, nous, les parents, on n’est pas autant enthousiastes.

Mais bon, nous aussi, on a été très sages, et sans vouloir trop balancer, on a même été bien plus cool que nos petits garnements de Koalas. Alors pourquoi, on n’écrirait pas notre lettre au Père Noël ?

              

La wishlist de noël des parents

Petit papa noël, nous espérons que tu es prêt avant le grand rush qui t’attend. Cette année, nous aimerions recevoir :

-de la patience, beaucoup de patience pour notamment gérer les disputes entre nos petits koalas,
-des heures de sommeil en quantité
-des enfants qui viennent immédiatement à table et pas au bout de trois appels
-une maison auto-nettoyante
-du linge qui se pend, se plie et se repasse en toute autonomie
-des listes de courses sans oubli
-des idées de recettes à foison
-des petits koalas qui aiment tous les légumes
-des soirées sans devoirs (ou au moins sans cris)
-la santé pour tous les gens qu’on aime
-du temps pour des moments en amoureux
-un ou une baby-sitter toujours disponible (qu’on peut appeler 30 min avant de sortir, quoi)
-des soirées entre amis à la maison (avec des enfants qui vont se coucher sans discuter)
-des rituels du soir beaucoup plus courts. Surtout quand on est usés de notre journée.
-une semaine de vacances en amoureux
-ou une semaine de vacances en famille MAIS avec un club enfant
-des balades en famille sans « j’ai un caillou dans la chaussuuuure »

Cher Père noël, en espérant que tu puisses cocher quelques cases de cette liste, nous les parents, on te souhaite bon courage pour terminer tout le boulot des cadeaux ! Et t'inquiète si tu ne trouves pas tous les jouets, on mettra ça sur le dos des lutins !

Partager via

11 novembre 2018 |  #ado #adolescent #adolescence #bazar #chantier #rangement #propre 

Chambre d'ado : mais qu'est-ce que c'est que ce bazar !?

Oh tiens ! Un bout du sol de la chambre de notre ado ! Ça faisait longtemps que l’on avait pas vu la couleur de la moquette de l’antre de notre grand Koala. Mais qu’est-ce qui se passe, il a décidé de ranger un peu tout ce bazar (son bor*$% !) ? Ah non, il a juste mis sa pile de linge de sale à laver.

Enfin, il a déplacé une partie du problème de sa chambre à la buanderie.

On craque devant les chambres de nos ados

Que celui ou celle qui n’est jamais entré dans la chambre de son adolescent avec l’envie de tout passer par la fenêtre me jette la première chaussette (unique) sale !

  
                             

C’est vrai que Germain a toujours eu tendance à laisser sa créativité s’exprimer. Mais là, ce n’est plus possible, il faut pratiquement une pelle pour dégager le sol entre l’entrée de sa chambre et son armoire de fringues (où sont stockées ses boules de vêtements).

Chambre de nos ados : mettre en place des règles

Ok, sa chambre c’est son territoire et son bazar une façon de se rebeller mais par contre il est or de question que sa pièce de vie soit sale.

Nous pouvons donc « négocier » en échange d’un peu de chantier que notre ado :

-mette régulièrement son linge à laver
-qu’il ne laisse aucun aliment traîner : paquets de gâteaux entamé, pot de yaourt terminé mais pas jeté, chewing-gums, verres ou tasses sales, boîte d’aliment… c'est NON.
-que l’aspirateur soit passé une fois par semaine (ouais l’espoir fait vivre).

On peut aussi lui proposer de l’aider à trier ses affaires : vêtements, magazines, livres, vieux jouets… pour y voir plus clair. Attention, il faut toujours lui demander son accord avant de trier sa chambre !

Enfin, on lui donne des astuces de rangement pour son bureau (qui doit être le mieux rangé possible pour qu’il puisse étudier) (même si la plupart du temps il fait ses devoirs allongé sur le sol).

Si notre ado fait vraiment un effort, on lui offre une petite virée shopping pour transformer sa chambre d’enfant... en chambre d’ado !

Partager via

27 octobre 2018 |  #halloween #recettes #faciles #boisson #biscuits #deguisement 

En cuisine pour Halloween

S’il y a bien une occasion sympa pour cuisiner avec ses petits Koalas, c’est Halloween ! C’est le moment de laisser libre court à son imagination, de ne pas trop se soucier du goût et mieux encore d’éviter le bon goût !

L’équipe du Mag’ vous a sélectionné quelques recettes effrayantes et dégoûtantes :)

La cervelle ensanglantée

A réaliser avec les plus grands de vos Koalas, car la recette est assez facile mais demande de la patience ! L’attente est néanmoins récompensée avec une cervelle incroyablement réaliste !

Amandine vous explique le pas-à-pas de sa recette de cervelle ensanglantée sur son blog.

              

Les biscuits sablés chauve-souris

Ceux-ci sont plus mimis qu’horribles et plairont aux petits Koalas (le but n’est pas de les faire fuir non plus). Nous avons trouvé cette recette sur le blog de Lucky Sophie, qui pâtisse beaucoup avec ses enfants et propose beaucoup de tutos cuisine et créatifs.

                

Sophie propose même un goûter d’Halloween sans cuisine ! Hyper pratique pour épater ses petits Koalas à la dernière minute ou si vraiment on n’a pas la patience de s’y mettre !

Les doigts de sorcières arrachés

Horriblement dégoutants, il en faudra du courage pour croquer ces doigts de sorcières arrachés  !
A base de pâte d’amande, de confiture et sans cuisson, il sont facile à réaliser… mais pas simples à dévorer, beurk !

             

Et avec ça, qu’est-ce qu’on boit ?

Des boissons mi-rigolotes, mi-effrayantes comme sur le site Mômes à base de soda, de sirop… des réalisations simples qui raviront les plus petits.

           

Et côté, déguisement, histoire de sonner aux portes et de coller une belle trouille aux voisins, suivez ce tuto effrayant de Till The Cat : la fourchette plantée dans le crâne !

             
Happy et effrayant Halloween à tous !

Partager via

25 octobre 2018 |  #femme #enceinte #conseils #phrases 

Ces phrases que les femmes enceintes ne supportent plus d’entendre !

Avant d’attendre un enfant, on a peut-être (très certainement) prononcé une ou plusieurs de ces phrases. Sans vouloir à mal, parfois juste simplement par bienveillance ou inquiétude réelle. Et puis à notre tour, on a attendu un bébé. Et on a compris.

Alors à bon entendeur… voici le top de ce qu’il vaut mieux éviter de dire ou demander à une future maman.

               

T’es sûre que t’es enceinte de 5 mois, ça ne se voit pas du tout ?

Euh, vous êtes certains de vouloir voir le test de grossesse de la future maman ? Ou vous avez envie qu’elle vous raconte où et comment à été fabriqué ce futur bébé ? Ou encore qu’elle vous parle de ses vomis matinaux, ou autres soucis liés à la grossesse ? Non hein. Alors pourquoi cette question ?

Je peux toucher ton ventre ?

C’est marrant comme cette demande est le quotidien de chaque femme enceinte. Pourtant son ventre n’est pas le pompon d’un bonnet de marin, le toucher ne porte pas bonheur ! Et bien souvent, la maman n’a pas le temps de répondre qu’on lui caresse déjà le ventre. Pas touche, on vous dit !

T’as beaucoup grossi, non ?

Ou sa variante opposée : « t’as pas pris beaucoup quand même ». Ou encore, toutes les réflexions sur l’alimentation, sur les aliments autorisés ou non, sur la cuisson… Et le fameux « il faut manger deux fois mieux et non deux fois plus ». STOP !

C’est quoi alors ?

Bien évidemment c’est un bébé que cette future maman attend, mais peut-être est-ce un bisounours, sait-on jamais ! Dire « vous savez si c’est un garçon ou une fille ? », croyez nous, c’est beaucoup plus sympa.

C’est dommage de ne pas vouloir savoir le sexe

Ouais mais en fait, les futurs parents bien souvent le savent. Et juste pour se venger de tout ce qu’ils entendent, ils font croire à leur entourage qu’ils se gardent la surprise. Et des fois, ils se gardent vraiment la surprise. Et c’est aussi chouette.

Et le prénom alors ?

Comme pour le sexe du futur bébé, le mieux pour éviter tout un tas de réflexions et d’avis que les futurs parents n’ont pas demandé, c’est de garder le choix du prénom bien au chaud. Et puis ça fait tellement bisquer les futures grands-mères ;)

Partager via

19 octobre 2018 |  #fatigue #parents #enfants #bébé #nuit 

La nuit, tous les parents sont défraîchis

Avant d’être parent, la nuit on dormait. C’était pas compliqué. On ne savait pas ce qu’était un rituel du coucher, et on n'avait pas non plus besoin de se lire trois fois la même histoire pour s’endormir.

Et si on ne dormait pas c’est qu’on faisait la fête. Notre vie était vraiment d’une simplicité déconcertante.

Mais on ne le savait pas.

Avec la naissance de notre premier enfant, la nuit est devenue un paradoxe pour nous. On l’espère toute la journée pour se reposer un peu (et avoir quelques moments de silence) mais une fois que le jour décline, on va au lit façon Nathalie dans les Bronzés font du ski « j’y vais mais j’ai peur ».

La fatigue des parents

Faut bien l’avouer qu’on ricane à peine sous cape quand nos amis sans enfants encore, nous disent qu’ils sont crevés. Faut faire la grasse matinée les gars ! Pour nous, c’est terminé, nuit pourrie ou pas, Colette, elle, se lève à 5 h tapantes ! Elle s’en moque de savoir que son grand frère nous a rejoint plusieurs fois dans notre lit en mode noctambule ou que son petit frère a réclamé ses deux bibs réglementaires. Elle est réveillée, elle a faim, allez levez vous les parents.

                               
                           

Oui mais ça ne dure que pendant la petite enfance, on se dit. Et puis tout le monde grandit. On retrouve quelques heures de sommeil réparatrices, et même quelques soirées rien que tous les deux (bon après, 6 « j’ai soif » et 3 « je veux faire pipi »).

Sauf qu’il paraît qu’on perd à nouveau le sommeil quand nos enfants ont l’âge de sortir avec leurs amis… et de faire la fête toute la nuit ! Alors qu’on est seul dans la maison, on ne dort pas car on guette leur retour.

Avis aux bientôt parents : dormez avant qu’il ne soit trop tard !

Partager via

14 octobre 2018 |  #automne #activité #szoupe #butternut #citrouille #halloween #pommes #cueillette #champignons 

A la faveur de l’automne…

L’automne cette saison « d’entre-deux », offre un tas de possibilités en terme de chouettes moments. Par exemple, nous sommes en plein été indien et les balades en forêt pour se laisser envelopper par les couleurs ou la lumière rasante des fins de journées sont de vraies instants de bonheur. 

                                  

Les tops de l’automne

La cueillette des champignons d’automne

Quel bonheur de les dénicher en famille les champignons d’automne et d’ensuite rentrer pour les préparer et les cuisiner. Mais attention la cueillette des champignons exige une grande connaissance et ne se fait surtout pas au hasard. Le plus prudent quand on est complètement novice est de participer à une sortie guidée par une association mycologique (toutes les infos sur www.mycofrance.fr).

Le vrai chocolat chaud

Après une sortie dans les bois ou au parc, quand le soleil s’est retiré et que le froid picote les joues, le chocolat chaud met tout le monde d’accord ! Et si on essayait un vrai chocolat chaud onctueux et pas simplement de la poudre chocolatée diluée dans du lait chaud ? A base de chocolat en tablette que l’on laisse fondre à la casserole avec un peu d’eau, on ajoute ensuite le lait chaud qu’on fouette pour le faire mousser. On peut y ajouter du sucre et des épices. A vous de trouver la bonne recette, le net en regorge !

Halloween

Préparer Halloween en famille est un chouette plaisir d’automne. Aller ramasser ou acheter de belles citrouilles, les creuser pour en faire des lanternes, ou encore chercher et confectionner le déguisement le plus terrifiant du quartier… Halloween c’est une mine pour occuper nos petits Koalas !

Ne rien faire

Le temps automnal quand il n’est pas du côté été indien, mais plus en mode gris-pluie n’est-il pas la meilleure excuse du monde pour rester au chaud sous un plaid avec un bon livre ou en famille devant un film ? Bien sûr que si ! Et on ne va pas s’en priver. Juste quelques petites choses à faire avant de se mouler dans le canapé : avoir à portée de main, la soupe de butternut et la tarte aux pommes maison.

Quand vous dit que l’automne, c’est le top !

Partager via