18 janvier 2017 |   

Faire les courses avec ses enfants

Avant, (comprenez avant d’être parent), les courses c’était un peu la corvée mais ça passait : pas de prise de tête avec les menus ; si le frigo était vide, il restait les placards, au pire, un resto à l'improviste ou une livraison à domicile, bref, vous arriviez à espacer ces "sorties caddies".

Désormais parents, c’est une autre histoire ! Avec un ou plusieurs petits koalas à nourrir, le supermarché ou le marché c’est au moins une fois par semaine. Et c’est même obligatoire si vous vivez en pleine campagne.

Souvenez-vous, vous vous étiez juré de ne jamais céder à un caprice d'un enfant, pas comme cette mère de famille dont le fils s'est roulé par terre pour obtenir un paquet de céréales qu'elle ne voulait pourtant pas lui acheter. Ah ces beaux principes... D'ailleurs, pour vous c'était évident : la place des enfants n'est pas au supermarché, vous ne les emmenerez jamais. LOL.

                               


Aujourd'hui, parce que le frigo crie famine vous y faites un saut en sortant de la crèche et vous fourrez dans les bras de votre petit dernier le paquet de céréales avec son super-héro préféré. Et avant même qu’il ne vous le demande.

Avant, vous n’aviez qu’un panier rempli principalement de légumes, viande blanche et de quelques tablettes de chocolat.

Maintenant, vous pilotez un char, slalomant entre les étals, tout en gardant un œil sur votre 5 ans qui a absolument voulu faire comme vous et qui rempli lui aussi son petit chariot.

Avant, vous attendiez tranquillement (enfin plus ou moins) votre tour à la caisse souriant de toutes vos dents à la mamie qui essayait de vous griller.

Maintenant, vous tremblez à l’idée d’entendre votre fille hurler « elle est grosse la dame » tout en montrant du doigt la personne précédente. Qui n’est pas une dame, donc.

Avant, vous trouviez que le drive c’était compliqué, il n’y avait jamais la bonne tablette de chocolat ou il manquait toujours vos yaourts préférés.

Maintenant, vous bénissez l’inventeur de ce système et avez même pleuré d’émotion quand votre hypermarché préféré l’a mis en place.

Sinon, non, vramient... la parentalité ne change rien à notre quotidien.

Partager via

16 janvier 2017 |   

Les soldes continuent sur La Redoute.fr

C’est la folie sur laredoute.fr

En effet, non seulement, les promotions vont jusqu’à moins 60% (la deuxième démarque, c’est déjà demain) et il y aura -10% supplémentaire le 18 janvier !





Foncez, il reste encore beaucoup beaucoup de choix. On a compté sur nos doigts (presque) : des milliers de produits soldés sont en ligne !

On a fait un petit tour pour vous.

Au cas où vous manqueriez d’idées…

 

Ce caban en drap de laine était déjà à 60%... il passe donc à -70% si on ajoute 3 autres articles à son panier. Un pour papa, un pour maman, un pour la maison ?! Le tour est joué.


          

         

Le pull à – 50% (qui passera donc à – 60%)



Le jean coupe slim pour homme à -35% (ou – 45% si vous cumulez au moins 4 articles)

         

On n’avait pas besoin de nouvelles serviettes par hasard ? (-50/-60%)

Mais La Redoute c’est aussi un rayon bien rempli pour les petits koalas :

         


On n’oublie pas non plus le rayon chaussures…

          

Et on ne va pas se priver d’un sweat à message car c’est toujours très à la mode !    

         



Côté Capital Koala, on vous rembourse jusqu’à 9% de votre commande sur le livret d'épargne de vos enfants !

Partager via

13 janvier 2017 |   

Les soldes chez vertbaudet

Sauf si vous vivez dans une grotte, il ne vous aura pas échappé que les soldes d’hiver ont démarré mercredi dernier.

C’est donc le grand moment pour remplacer les vêtements (déjà) trop petits ou (trop) abîmés de nos petits koalas.

Sans parler des bonnets et gants perdus à la garderie pour la 4e fois depuis le début de l’année (scolaire heureusement !)

Dites-nous ? Faut-il encore vous présenter vertbaudet ? 

      

Notre commerçant partenaire est à nouveau au rendez-vous tant prisé des soldes.

Cette fois l’eshop nous propose jusqu'à -60% sur une sélection d'articles.

Fève dans la galette : la livraison est gratuite !

Plus d’excuse, on fonce vérifier le dressing des enfants et on en profite pour regarder aussi du côté de la déco de sa chambre.

                          

Bon, c’est un ours, pas un koala, mais on adore !

 

Côté Capital Koala, on vous rembourse 6% de votre commande sur le livret d'épargne de vos enfants. 
Hop 100 euros d’achat qui font 6 euros d’épargne !

Partager via

12 janvier 2017 |   

J’aime la galette, savez-vous comment ?

Oui quand elle est bien faite avec du beurre dedans. Mais soyons clairs, qu’elle soit délicieuse, à la pomme, à la frangipane, à la crème d’amandes, avec des pépites de chocolat, sans amandes effilées, vos petits koalas n’en ont rien à faire (pour rester poli).

Ce qu’ils veulent eux, c’est la fève. Au point que depuis que vous êtes parents de plusieurs enfants vous reculez un maximum l'échéance de la dégustation de la traditionnelle galette. Vous allez même jusqu'à mentir honteusement « non mais je vous jure, Bérengère la boulangère a été dévalisée, plus aucune galette à vendre, même pas une aux pommes. »

Sauf qu’en allant souhaiter la bonne année chez Tata Anita, c'était impossible d'y échapper.
Vous l’avez vue immédiatement en entrant dans la salle à manger style vintage "seventies". Elle était là, fière de trôner sur la nappe cirée, prête à en découdre avec vos marmots.



                                 

 

Ils se sont d’abord disputés pour savoir qui irait sous la table pour désigner quelle part serait pour qui. Une fois que vous avez réussi à imposer votre choix « allez c’est bon, vous irez chacun votre tour sous la table », Germain votre petit dernier a hésité 5 minutes à chaque part.

20 min plus tard, tout le monde était servi.  C’est à ce moment que vous avez commencé à transpirer. Vos koalas ont tout d'abord mangé du bout des lèvres un tout petit morceau avant d’éventrer leur part à la recherche de la précieuse fève.

Les rois mages ayant entendu vos prières, aucun ne l’avait.
Trois déçus, mais trois déçus à égalité.
Au final, comme souvent, la fève était dans la part restante et c’est Tata Anita qui l’a avalée au petit-déjeuner.

Grosse astuce parentale : faites vous-même la galette (on trouve plein de recettes sur le net), c’est très facile et rapide à réaliser. Et mettez dans le fourrage autant de fèves que vous avez d’enfants. Bien entendu avant la cuisson vous aurez fait une marque discrète sur la pâte à l’endroit de chaque fève.

Allez roule galette !

Partager via

9 janvier 2017 |   

Ces résolutions parentales que vous tiendrez presque...

Tradition oblige en ce mois de janvier, après les douze coups de minuit et ce premier réveil difficile de 2017, vous avez certainement pris un tas de bonnes (tant qu'à faire) résolutions pour votre travail, votre santé, mais aussi concernant vos loisirs (rappelez-moi le dernier film que vous avez vu ?).
Et bien sûr il y a aussi toutes les résolutions liées aux enfants... 


                                    



Comme c'est beau d'y croire, mais que les parents de l'équipe le savent pertinemment : cela ne va pas être facile tous les jours pour garder ce rythme des efforts. Alors, histoire de ne pas culpabiliser (parce que ça, c'est interdit par la règle de Capital Koala), voici un petit top « résolutions parentales » et son guide pour « contourner légèrement la réalité » quand vous serez au bord de la crise de nerfs.

 

1)   Arrêter de crier.
C’est déjà vraiment bien d’essayer. Si, si.


2) Servir des repas toujours équilibrés.
Si c’est le fast-food qui leur sert le repas, alors ce n’est pas vous, donc ça ne compte pas.


3) Surveiller leurs devoirs chaque soir.
Mettez-les à l’étude. Ou chez leurs grands-parents. Ou engagez un/une baby-sitter. Ou dites que vous avez un mal de crâne terrible et passez au contournement grâce à la résolution 4.


4) Réduire les écrans
Le documentaire animalier et les applications éducatives ne comptent pas.


5) Pas de carie en 2017
La dentiste est une copine, ça fait longtemps que vous ne l’avez pas vue finalement. Elle va finir par croire que vous êtes fâchés.


6) Une douche tous les soirs !
Ils sont allés à la piscine avec l’école ce matin. Ah, hier ? 


7) Des chambres rangées.
Selon une étude récente, le désordre est preuve d’une grande créativité. 


8) Des sorties en famille plus nombreuse.
Il fait trop moche dehors pour sortir, les enfants risquent de tomber malades.


9) Éditer enfin leur album photo de naissance.
Ils sont nés avec le numérique, non ?


10) Vous accordez plus de sorties en couple.
Ah ça, désolée, aucun contournement possible, go go, go !

Partager via

5 janvier 2017 |   

Le comptoir des crèmes main de l’Occitane

Le froid (et la pollution – hum) semblent bien installés sur la métropole, pas question de se laisser aller, notre corps a besoin de soin et notamment… nos mains !

Elles se dessèchent, se craquèlent, plus que jamais il faut les nourrir !

 

Pour cela, nous avons ce qu’il vous faut ! Rendez-vous sur l’eshop de L’occitane. Le magasin qui sent bon, oui, même derrière son écran !

 Le comptoir des crèmes mains de l’Occitane, c’est le lieu pour trouver LA crème parfaite pour protéger ses mains.

Entre la classique au karité, les formules parfumés à la pivoine ou encore à la lavande, les classiques et les versions limitées, il y a largement de quoi faire. Les petits formats (75 ml) sont idéaux pour les glisser dans son sac à main ou le cartable des enfants. Et les grands se gardent pendant des semaines !

 

Pour découvrir toute la gamme en un seul clic : direction le comptoir des crèmes mains !



 Côté Capital Koala, on vous rembourse 7% de votre commande sur le livret d'épargne de vos enfants.

Partager via

2 janvier 2017 |   

Toute l'équipe vous souhaite une belle et heureuse année 2017

Que 2017 vous apporte joie, bonheur, bonne santé !
Pour vous et vos petits koalas.
Nous vous souhaitons plein de grasses matinées (jusqu'à AU MOINS 7h30 le dimanche)(soyons fous) et de nuits pas trop hachées.
Des bêtises bien sûr, mais des "mignonnes", vous savez celles qui nous font rire en douce avant que l'on prenne notre grosse voix de parents fâchés.
Des batailles de chatouilles.
Des séances de jeux calmes et sans mauvais perdant.
Des légumes avalés car parfaitement planqués.
Des activités manuelles qui ne salissent pas...

Bon, on n'a pas dit que cela serait facile !

                                      

Enfin ici, ce qui est certain, c'est que nous continuerons cette année encore à vous accompagner dans la construction d'une épargne pour vos enfants.
Nous chercherons encore et toujours à négocier pour nos membres de jolis pourcentages de remboursement auprès de nos partenaires commerçants, des codes de réductions et des offres exceptionnelles.
Car pour nous l'avenir des petits koalas c'est capital.

Bonne année 2017 ! 


Partager via

30 décembre 2016 |   

Que faire de ses enfants le 31 décembre ?

Voilà noël est passé. Vous avez mis 72h à digérer le gigot de 7h mais c’est bon, vous pouvez passer à autre chose : le nouvel an !  Cette année vous le voyez festif (pas comme l’an passé où n’aviez pas fait le décompte des secondes avant minuit mais des vomis à côté de la cuvette, merci la gastro), entouré de vos amis, tout est prévu, super soirée en perspective. Enfin tout est presque prévu.

Vous ne savez pas encore comment faire garder vos chers petits koalas. Tous les baby-sitters ont été pris d’assaut et votre neveu, cet ingrat, passe le nouvel an avec ses potes. Oui, il a 21 ans mais aucun sens de la famille apparemment. Vous avez bien tenté de faire inviter vos enfants en louant leur sens du service et leur capacité de DJ mais rien n’y fait, « c’est un nouvel an sans marmots » vous ont asséné vos hôtes (et peut-être ex super amis).

 

Vous allez devoir employer la ruse. Il est peut-être bon de rappeler à vos parents, les grands-parents donc, que non, ce n’est vraiment plus de leur âge de fêter le nouvel an. Expliquez-leur que vous vous faites du souci pour eux. Vous avez peur qu’ils soient fatigués, qu’ils tombent sur la piste de danse ou encore dramatisez les prévisions météo « ce ne serait pas sérieux de conduire dans ces conditions et de nuit en plus ! »

Allez-y à fond dans la mauvaise foi.


                           

Si cela ne suffit pas, dites-leur combien leurs petits-enfants rêvent de compter avec eux les dernières secondes de 2016. Ca ne fonctionne toujours pas ? Alors vous allez devoir employer les manières fortes : pas de nouvel an avec les petits-enfants, plus de déjeuner le dimanche. Eh ouais, c’est pas beau.

Mais votre vie sociale en dépend.

Allez, booooonne annnnééeee !

 

Partager via

26 décembre 2016 |   

Occuper ses enfants pendant les vacances de noël (2)

Dans un précèdent billet nous avons vu comment occuper vos chers petits koalas avec des sablés de noël (d’ailleurs n’hésitez pas à nous poster leur création sur notre page Facebook).

Maintenant que vous êtes venus à bout du glaçage sur le carrelage, sur la table et sur les murs (comment ça sur les murs ?), passons aux activités à l’extérieur de la maison.

 

En top 1 dans vos idées de sorties : le parc. Mais pensez « à l’envers » ! En effet, si vous avez des petits koalas des villes, une sortie dans le parc de quartier ne les changera pas beaucoup du quotidien, emmenez-les donc en forêt ou au bord d’un lac un peu éloigné de la maison. Au contraire, si vous êtes de la campagne, la sortie à l’aire de jeux de la ville la plus proche aura un succès garanti. La nouveauté y’a que ça de vrai !

 

La patinoire ! Beaucoup de villes grandes et moins grandes en proposent désormais, il y en a sans doute une près de chez vous. Le temps de faire la queue pour récupérer les patins, puis le temps de chausser et serrer ces *%/*£ de patins, se rendre compte qu'ils sont trop petits/trop grands, retrouver les gants obligatoires, puis le temps de convaincre votre petit dernier de lâcher la rambarde, vous verrez une bonne heure sera passée. Si vraiment vous habitez loin d’une vraie patinoire, pensez aux flaques d’eaux gelées. Et à votre carte vitale, vous en aurez besoin aux Urgences.

                             

 

La jardinerie ! On n’y pense pas assez mais la jardinerie ce sont les petits lapins, les petits poissons, les petites perruches, tous trop mignons « mais non, si on en prend un le chat va le manger chéri» à admirer en famille. Puis, on fait un tour parmi les plantes sous la serre et on découvre la vie des plantes « tu vois que ça existe les vrais sapins Maman, le notre il est en plastique ! ».

 

La piscine ! S’il y a bien un moment où l’on peut barboter tranquilles c’est à cette période ! Et puis grâce à notre méthode infaillible, vous n’avez plus peur d’y aller !


Allez vous avez bien mérité un chocolat chaud (un grog ?) devant un bon DVD !

Partager via

22 décembre 2016 |   

Survivre au(x) repas de Noël

Alors que vous peinez à gérer l’excitation de vos petits koalas pour cette période pré-noël, un autre « détail » vous angoisse : tata Anita et tonton Raymond et ce réveillon qui approche.

Deux détails donc. Qui feront partie intégrante de votre repas de Noël dans votre belle-famille. Pas la famille au sens « ah vraiment on forme une belle famille » mais au sens « on ne choisit pas sa famille et encore moins celle de son conjoint». Non, vous n’êtes pas un monstre, vous pouvezmême les trouver sympas parfois, quand… quand vous n’êtes pas avec eux ! Allez hauts les cœurs (on a pas dit haut le cœur) ! Vous allez comme à chaque fois faire bonne figure et reprendre avec le sourire deux fois de la bûche crème au beurre et margarine de belle maman même si vous savez que dans votre dos elle dira « il/elle a pas un peu grossi ? »

Mais le plus compliqué ce sera de rester bien zen face à ses oncles et tantes ne supportant plus le bruit, l’agitation, le repas un peu rock’n’roll bref ne supportant plus les… enfants. Dont les vôtres pourtant si mignons devant la dinde aux marrons qu’ils ont à peine recrachée dans l’assiette de leur voisin (tonton Raymond au hasard) à Noël dernier.

La solution, elle est pourtant simple ! Ne faites pas dîner/déjeuner les enfants avec vous ! Proposez à vos hôtes d’apporter de quoi sustenter vos koalas et de les faire manger à part. Eh hop, pendant que vous écouterez (avec le sourire toujours, bonne figure tout ça…) tata Anita vous raconter pour la 30e fois son dernier accouchement « sans péridurale » vos enfants regarderont sagement un petit DVD avec leurs cousins. Et puis ce sera une bonne excuse pour vous échapper à tour de rôle « voir si tout va bien pour les enfants ». Allez, courage !

                                    
                                               Ils ont l'air heureux eux non ? magie de la photographie ! 

Partager via